Qu'il n'y ait pas de division entre vous… (1 Cor 1, 10) - 3ème dim. du T.A.-A

Publié le par Abbé C. Laffargue

Bulletin dominical du 26 janvier 2020 - 15èmeannée                                 

3èmedimanche du Temps de l'Année liturgique (A) vert

 

LES TEXTES DE LA MESSE

 

             Qu'il n'y ait pas de division entre vous

            (1 Cor 1, 10 – IIème lecture)

 

            …soyez en parfaite harmonie de pensées et d'opinions (Soyez parfaitement unis dans un même esprit et dans la même pensée traduisent les Bibles de Jérusalem et de Crampon) met en garde l'apôtre saint Paul qui réagit ainsi contre les divisions, les disputes et les rivalités qui sévissaient parmi les premiers chrétiens. Les uns se disaient pour Paul, d'autres pour Apollos, d'autres pour Pierre, d'autres - quand même-pour le Christ (v. 12)Le Christ est-il donc divisé ? Qui donc a été crucifié pour eux ? Au nom de qui avaient-ils été baptisés ? (v. 13). Bien que saint Paul ait baptisé (il cite les noms de Crispus et de Gaïus, la famille de Stéphanas; vv. 14 et 16, coupés dans le texte liturgique)ce n'est pas pour baptiser que le Christ l'a envoyé mais pour prêcher l'Evangile. Il ne l'a pas fait par le langage de la sagesse humainece qui aurait rendu vaine la croix du Christ (v. 17)

C'est d'ailleurs cette croix du Christ qui est le motif premier de division, l'épreuve de la foi par le mystère de la Passion, de la souffrance et de la mort. Il est dommage, dans ce sens, que le verset suivant ne soit pas cité: En effet, le langage de la croix est folie pour ceux qui vont à leur perte, mais pour ceux qui vont vers leur salut, pour nous, il est puissance de Dieu (v. 18).

Le Christ a été très clair: Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai tous les hommes à moi (Jean 12, 32). Tous les hommes. Le Christ se dit la lumière auprès de laquelle il invite ses disciples à marcher afin que les ténèbres ne se saisissent pas d'euxet ne les égare (v. 35)Croyez en la lumière, afin de devenir des fils de lumière (v. 36 et Mt 5, 14-16). Le Christ est la lumière du monde (Jn 9, 5) et celui qui pratique la vérité (qui vit en vérité)vient à la lumière (Jn 3, 21)Je suis la vérité a affirmé le Christ (14, 6).

L'unité est dans la lumière de la Vérité reconnue comme être le Christ Lui-même. Lumière de la connaissance, intelligence de la foi. Mais elle est aussi inséparable de l'amour de charité : la charité se réjouit de la vérité (St Paul aux Corinthiens, dans l'hymne à la charité, 1 Cor 13, 6).

 

   Les prophètes de l'ancienne Alliance avaient annoncé cette lumière de salut et de grâce. 

Au tout début de son ministère, dans la première annonce du Royaume, Jésus cite Isaïe (8, 23 et 9, 1 – Cf Ière lecture)Le peuple qui habitait les ténèbres a vu une grande lumière; et sur ceux qui habitaient dans la région de l'ombre de la mort, une lumière s'est levée ! Et de proclamer: Convertissez-vous (Repentez-vous), car le royaume des cieux est tout proche. (Mt 4, 16-17 – Evangile)

Et Il appelle les quatre premiers disciples: Simon-Pierre et son frère André, Jacques et Jean son frère, fils de Zébédée pour venir à sa suite et devenir pêcheurs d'hommes (v. 19)Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent (v. 20). Les premiers prêtres. La vocation - l'appel -est clair.

Le Christ, messie annoncé par les prophètes et Fils de Dieu, Bon Pasteur (Cf. Jn 10, 1-18, 27-28)Lumière du monde, mort sur la Croix pour l'expiation de nos péchés, ressuscité le troisième jour, Se continuant dans les baptisés dans Son Eglise fondée sur l'apôtre Pierre (Mt 16, 18), sauvant et irriguant leurs âmes par les sept sacrements de la nouvelle Alliance…; en Lui est l'unité.

Le Jeudi-saint, avant d'être pris et de mourir, Jésus adresse cette prière à son Père: Que tous soient Un comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, pour qu'eux aussi soient Un en nous (Jean 17, 21).

Tous ces textes sont lumineux et exigeants. Que chercher d'autre ? Discussions oiseuses dans bien des réunions dites oecuméniques qui n'ont donné que du vent...

 

            Dieu éternel et tout-puissant, toi qui rassembles ce qui est dispersé et qui fais l'unité de ce que tu rassembles, regarde avec amour l'Eglise de ton Fils: nous te prions d'unir dans la totalité de la foi et par le lien de la charité tous les hommes qu'un seul baptême a consacrés. Par le Christ, ton Fils, notre Seigneur...

             (Collecte de la messe pour l'unité des chrétiens)

                                                                                                       Abbé Christian LAFFARGUE.

Publié dans Bulletin dominical

Commenter cet article