"Recherchez les réalités d'en haut"  (Col 3, 1) - 18ème dimanche du T.A.-C

Publié le par Abbé C. Laffargue

Bulletin dominical du 4 août*2019 – 14ème année                                        

18èmedimanche du Temps de l'Année liturgique (C)   

* St Jean-Marie Vianney, curé d'Ars.

 

LES TEXTES DE LA MESSE

 

            Recherchez les réalités d'en haut

            (Colossiens 3, 1 - IIème lecture)

 

            ...et non celles de la terre, c'est là qu'est le Christ, assis à la droite de Dieu. Nous retrouvons la deuxième lecture de la messe du jour de Pâques (Vv. 1-4). Saint Paul a cette belle formule: Votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. Mais pour que "notre vie soit en Dieu", il faut passer par la mort (v. 3)Faites donc mourir en vous ce qui n'appartient qu'à la terre: débauche, impureté, passion, désir mauvais (fornication) (1) et cette soif de posséder (la cupidité) qui est une idolâtrie (v. 5)

Il est dommage que l'extrait ait sauté les versets 6 à 8: Voilà ce qui provoque la colère de Dieu contre ceux qui lui désobéissent (v. 6). Rejetez tout cela: colère, emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers (v. 8). Il s'agit de revêtir l'homme nouveau pour se conformer à l'image de notre Créateur (v. 10).

Ne manquez pas de lire la belle suite de cette épître (Vv. 12 à 17)Revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Par-dessus tout cela, revêtez-vous de la charité qui est le lien de la perfection (12-14).

 

            Dans la parabole du riche insensé (Luc 12, 16-21 - Evangile), le Seigneur met en garde contre l'amour des richesses, la soif de posséder qui est une idolâtrie comme nous le rappelait saint Paul.

Gardez-vous bien de toute avidité avait-Il commencé à dire, car la vie d'un homme ne dépend pas des biens qu'il possède (v. 15). Voilà ce riche qui ne savait où entasser sa récolte, projetant de construire de plus grands greniers, puis d'en profiter de nombreuses années pour se reposer, manger, boire et jouir de l'existence (faire la fête traduisent les autres bibles. On n'entend que çà aujourd'hui, avec les débordements et les drames qui s'ensuivent !) (v. 19).

Mais Dieu lui dit: Tu es fou, cette nuit même, on va te redemander ta vie (2)Et ce que tu auras accumulé, qui en profitera ? (v. 20).

Oui, on devrait d'abord se préoccuper de son âme, de son salut éternel, en priorité. On peut tout perdre si vite: son métier, sa famille, sa vie même. On le voit tous les jours ! On remet, on remet, sa confession, sa révision de vie, une retraite spirituelle qui pourrait tout changer... Et puis, un jour, il n'y a plus de temps ! On ne se moque pas de Dieu (Galates 6, 7)

            

Vanité des vanités, tout est vanité ! Ainsi commence la première lecture de la messe d'aujourd'hui (Qohélet 1, 2) (3) 

Voici un homme qui s'est donné de la peine... Il a travaillé avec sagesse, savoir et succèsQue reste-t-il à l'homme de tout son labeur, de tout son effort dépensés durant sa vie, de son souci des affaires, des nuits d'insomnie...(4) Tout cela n'est que vanité (Qo 2; 20, 21, 23)

Toi, tu es Dieu. Tu fais retourner l'homme à la poussière... C'est un jour qui s'en va, une heure dans la nuit. L'herbe est changeante: elle fleurit le matin, le soir elle est fanée, desséchée dit le psaume (89, 3-6 ).

"Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière" dit le prêtre en imposant les cendres au début du carême, le "mercredi des cendres" (si du moins il utilise cette formule).

            Restons dans l'humilité, l'esprit de pauvreté de l'Introït de la messe de ce dimanche:

Je suis pauvre et malheureux, mon Dieu viens vite à mon secours, mon libérateur: Seigneur ne tarde pas !

            (Psaume 69, 6)

                                                                                                     Abbé Christian LAFFARGUE.

 

(1) Fornication(Relations sexuelles hors mariage): Les bibles Crampon et de Jérusalem le précisent.

(2) Ta vie: Ton âme précisent les bibles Crampon, de Jérusalem et Osty.                                             (3) Qohélet est un juif de Palestine qui écrit au IIIème siècle avant Jésus-Christ. On appelle aussi ce livre L'Ecclesiaste. (4) Traduction de la Bible de Jérusalem.

Publié dans Bulletin dominical

Commenter cet article