Dom Gérard (1927-2008) par Yves Chiron

Publié le par Abbé C. Laffargue

Livre recommandé:

Dom Gérard (1927-2008), Tourné vers le Seigneur, par Yves Chiron (Editions Sainte-Madeleine, 2018).

C'est la vie et l'œuvre de l'ancien bénédictin de l'abbaye de Tournay (à une trentaine de kilomètres de Lourdes), résistant à l'entreprise de démolition post-conciliaire et fondateur de l'abbaye Sainte Madeleine du Barroux (Vaucluse).

661 pages (sans les sources, la bibliographie et l'index) et un CD comprenant quatre conférences et sermons prononcés par Dom Gérard au cours de son abbatiat. 29 €

   C'est un vrai chef-d'œuvre, tant cette biographie était difficile à faire, surtout dans la période si troublée sous le pontificat de Paul VI. Pour l'historien, qui a déjà publié les biographies des Papes Pie IX, saint Pie X, Benoît XV, Pie XI, des Bx Jean XXIII et Paul VI, "jamais biographie ne lui avait demandé autant de travail" (Préface de son successeur Dom Louis-Marie, p. 8)

   Pour avoir traversé ces graves tourmentes avec les laïcs, les séminaristes et les prêtres de ma génération (cf mon livre "Pour l'amour de l'Eglise", éd. Fayard, 1999), lecteur assidu d'"Itinéraires" de Jean Madiran alors que j'étais séminariste à Ecône, avoir connu Dom Gérard après Bédouin (cf chap. 9), avoir suivi les constructions de l'abbaye Sainte Madeleine (lorsqu'à son invitation j'ai prêché la retraite annuelle à la communauté* seul le petit cloître - devenu celui des hôtes - était terminé), vécu le drame du schisme de 1988 et le choix crucial à faire..., revivre toute cette époque a été une grande souffrance. C'est le motu proprio "Summorum pontificum" du Pape Benoît XVI du 7 juillet 2007 qui rendait son droit de cité à la messe non réformée dite "de saint Pie V" (appelée désormais "forme extraordinaire du rite romain"), reconnaissait et protégeait canoniquement les communautés qui l'avaient choisie, interrompait et rendait ainsi illicites les persécutions dont les prêtres et les fidèles qui y étaient fidèles subissaient, qui a constitué une grande victoire et établi une paix tant désirée. A ce propos, la "lettre explicative aux évêques du monde entier" qui accompagnait ce texte, est indispensable pour comprendre dans quelle perspective cette concession était accordée.

* A mes retours des retraites prêchées au Liban dans la zone encore libre (chrétienne) autour de Jounieh jusqu'à Beyrouth-est (à partir de 1984), Dom Gérard m'invitait à relater mes séjours devant la communauté, ne craignant pas, d'ailleurs, de modifier les horaires habituels ! 

Publié dans Livres recommandés

Commenter cet article