17-24 décembre : les antiennes "Ô" de Magnificat aux vêpres de l'Avent

Publié le par Abbé C. Laffargue

SEMAINE PREPARATOIRE A NOEL

Les antiennes "Ô"

Ce sont les sept antiennes à Magnificat des vêpres précédant la fête de la Nativité et qui commencent toutes par "Ô". Dom Guéranger qui les commente dans son Année liturgique (vol. du Temps de l'Avent) écrit ceci : On les chante à Magnificat, pour marquer que le Sauveur que nous attendons nous viendra par Marie. (…) Entrons dans l'esprit de l'Eglise et recueillons-nous, afin de nous unir, dans toute la plénitude de notre cœur, à la sainte Eglise lorsqu'elle fait entendre à son Epoux ces dernières et tendres invitations auxquelles Il se rend enfin.

17 décembre (Ô Sapientia) "Ô Sagesse, sortie de la bouche du Très-Haut, qui régissez l'univers avec force et douceur, venez, faites-nous connaître le chemin de la vérité !" (Cf. Siracide 24, 1-11 et Sagesse 8, 1)

18 décembre (Ô Adonaï) : "Ô Adonaï, guide du peuple d'Israël, qui vous êtes révélé à Moïse dans le buisson ardent et lui avez donné la Loi au Sinaï, venez, délivrez-nous par la vigueur de ton bras !" (Exode 3, 1-6; 20, 1-21)

19 Décembre (Ô radix Jesse) : "Ô Rameau de Jessé, étendard dressé à la face des nations, les rois sont muets devant Vous tandis que les peuples Vous appellent :  Délivrez-nous, désormais, ne tardez plus !" (Is 11, 10; 52, 15)

20 Décembre (Ô clavis David) : "Ô Clef de David, ô Sceptre d’Israël, vous ouvrez, et nul ne fermera, vous fermez, et nul n’ouvrira : venez, arrachez les captifs aux ténèbres et à l'ombre de la mort !" (Is 22, 22; Ap 3,7; Lc 1, 78)

21 Décembre (Ô Oriens): "Ô Soleil levant, splendeur de la lumière éternelle et Soleil de justice: venez, illuminez ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort !" (Malachie 4, 2; Lc 1, 78)

22 Décembre (Ô Rex) : "Ô Roi des peuples, ô Désiré des nations, pierre angulaire qui joins ensemble l’un et l’autre mur, venez sauver l’homme que vous avez façonné d'argile !" (Aggée 2, 8; Ephésiens 2, 20.14)

23 Décembre (Ô Emmanuel) : "Ô Emmanuel, notre législateur et notre Roi, espérance et salut des nations, venez, sauvez-nous, Seigneur notre Dieu !" (Isaïe 7, 14; 33, 22 – Jérémie 14, 8)

Le musicien Marc-Antoine Charpentier (Paris, 1643-1704) en a fait une très belle évocation (cf. par exemple l'interprétation des Arts florissants dirigés par William Christie aux éditions Harmonia mundi) - Pour les traductions nous nous sommes aidés de celles des Heures grégoriennes, vol. I, Communauté saint Martin, 2008, et du Missel quotidien édité par l'abbaye Sainte Madeleine du Barroux, 2013, p.22, notamment pour les citations de l'Ecriture.                              Abbé Laffargue.

Publié dans Liturgie

Commenter cet article