La résurrection des morts.   (Luc 20, 27-38) - 32ème dimanche du T.A.-C

Publié le par Abbé C. Laffargue

Bulletin dominical du 6 novembre 2016 (12ème année)                  Année jubilaire de la Miséricorde

32ème dimanche du Temps de l'Année liturgique - C -                                                                    Mois de prière pour les âmes du Purgatoire

 

LES TEXTES DE LA MESSE

 

            La résurrection des morts.

            (Luc 20, 27-38 – Evangile)

            Jésus répond à des Sadducéens* qui niaient la résurrection des morts. St Matthieu et St Luc décrivent aussi la scène. La première lecture (2 Maccabées – ou Martyrs d'Israël – 7, 14) manifeste la noblesse d’âme, le courage et la foi de sept frères qui préfèrent mourir plutôt que de transgresser les lois de leurs pères (7, 2) car le Roi du monde nous ressuscitera pour une vie éternelle (v. 9). Mais le persécuteur ne connaîtra pas la résurrection pour la vie (v. 14).

Dans cette messe, l'Eglise nous invite à raffermir notre foi en la résurrection de la chair (article 11 du Credo). D'autant que le 1er novembre nous avons contemplé le Ciel et que le 2, nous avons prié pour les âmes du purgatoire qui expient leurs fautes pardonnées avant d'entrer dans la béatitude.

Quelle est notre conviction ? Nous croyons fermement, et ainsi nous espérons, que de même que le Christ est vraiment ressuscité des morts, et qu'Il vit pour toujours, de même après leur mort, les justes vivront pour toujours avec le Christ ressuscité et qu'Il les ressuscitera au dernier jour (Cf. Jean 6, 39-40)   (Catéchisme de l'Eglise Catholique, n° 989).

La "résurrection de la chair" signifie qu'il n'y aura pas seulement, après la mort, la vie de l'âme immortelle, mais que même nos corps mortels (St Paul aux Romains 8, 11) reprendront vie.         (n° 990)

"Comment certains d'entre vous peuvent-ils dire qu'il n'y a pas de résurrection des morts ? S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est pas ressuscité. Mais si le Christ n'est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, vide aussi votre foi. (…) Mais non, le Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui se sont endormis (1 Corinthiens 15; 12-14, 20) (n°991).

La résurrection, c'est le Christ : Je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. (Jean 11, 25-26 : antienne de communion de la première messe des Défunts, le 2 novembre)

   Que ta douce pitié purifie encore ceux que tu fais passer par les eaux du baptême. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. (Prière sur les offrandes de la deuxième messe)

   Fais que tes serviteurs défunts, purifiés dans la Pâque du Christ, aient en partage la gloire des élus quand viendra l'heure de la résurrection. Par Jésus… (Prière après la communion de la même)

   Nous attendons notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l'image de son corps glorieux. (Antienne de communion, troisième messe)

   Voilà les textes de la liturgie que nous avons pu méditer le jour de la commémoration des fidèles défunts.

             Laissons à Saint Paul le soin de… nous réconforter : Frères, que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père qui nous a aimés, réconforte vos cœurs en les affermissant et en leur donnant une bonne espérance par sa grâce… (2 Thessaloniciens 2, 16-17 – IIème lecture). Le Seigneur, lui, est fidèle : il vous affermira et vous protègera du Mal… Que le Seigneur conduise vos cœurs dans l'amour de Dieu et à la persévérance pour atteindre le Christ (3 ; 3, 5).

 

                                                                                                      Abbé Christian LAFFARGUE.

*Les Sadducéens : « Membres de l’aristocratie sacerdotale. Ils niaient la résurrection des morts, les anges, les esprits, même les rétributions de l’au-delà, et s’opposaient ainsi aux Pharisiens (cf. Actes 23, 6-10) »  (Note de la Bible Osty/Trinquet)

Publié dans Bulletin dominical

Commenter cet article