Statues voilées à partir du 5ème dimanche de carême

Publié le par Abbé C. Laffargue

Pourquoi les statues et les croix des autels sont-elles voilées pendant la Semaine sainte ?

(en réalité, à partir du 5ème dimanche de carême, dans la forme ordinaire; qui est le 1er dimanche de la Passion dans la forme extraordinaire du rite romain)

Cette pratique est autorisée pour l'Église universelle par une rubrique qui se trouve dans les deux éditions du Missel romain, dans l'édition originale en latin (1), rappelée dans la Lettre circulaire sur la Préparation et la Célébration des Fêtes pascales donnée par la Congrégation pour le Culte Divin en 1988 (2).

Les voiles sont confectionnés en tissu violet souple et non transparent, sans aucune broderie, et posés le samedi après midi avant le 5e dimanche. Les statues des saints sont voilées à cause d'un louable souci d'effacer pour un temps tout autre culte que celui du mystère célébré.

L'Eglise, va entrer dans le deuil. Son époux, le Christ, va être pris, condamné à mort et subir sa Passion. On ne voit plus les statues de saints qui nous rappellent le Ciel, la Résurrection. Les crucifix sont voilés parce que, à partir de ce jour, l'Église va revivre les événements de la Passion jour par jour, puis heure par heure, et que l'heure du Crucifiement n'est pas encore venue.

(1) Rubrique, en tête du 5e dimanche de Carême, Missale romanum, éd. 2002 ; à la fin de samedi de la 4e semaine de Carême, Missale romanum, éd.1970.

(2) De festis paschalibus, Congrégation du Culte divin, 16 janvier 1988, n. 26.

Publié dans Liturgie

Commenter cet article