"Faire ses pâques" (confession obligatoire)

Publié le par Abbé C. Laffargue

La confession (obligatoire) pascale (faire ses Pâques) :

Pour la grande douleur du Christ, de son Eglise et de ses pasteurs, certains pratiquants (et dont certains communient ! commettant ainsi un grave péché) ne se confessent jamais.

Or, il faut se confesser au moins une fois par an au Temps de Pâques:

D'après le commandement de l'Eglise, Tout fidèle parvenu à l'âge de raison doit confesser, au moins une fois par an, les péchés graves dont il a conscience. (1)

Celui qui a conscience d'avoir commis un péché mortel (2) ne doit pas recevoir la sainte communion, même s'il éprouve une grande contrition, sans avoir au préalable reçu l'absolution sacramentelle (...). Les enfants doivent accéder au sacrement de la Pénitence avant de recevoir pour la première fois la Sainte communion.

Catéchisme de l'Eglise Catholique, n°1457. Le n°2042 reprend le précédent et ajoute son corollaire: Tout fidèle est tenu par l'obligation de recevoir la Sainte Communion au moins chaque année à Pâques.

Ab. L.

(1) D'où l'expression: "faire ses Pâques".

(2) Ce n'est pas parce qu'on n'a pas conscience d'avoir commis un ou des péchés mortels qu'on n'en a pas commis! Car on a le devoir d'éclairer sa conscience en lisant le Catéchisme, en questionnant un prêtre sûr. Sinon, on s'arrange une religion à sa guise. Quand le péché est là et qu'on ne l'a pas fait sortir, comme un cancer, il ronge et détruit la vie de l'âme. Ab. L.

Publié dans Liturgie

Commenter cet article