Soyez dans la joie du Seigneur… (Ph 4, 4)-3ème de l'Avent

Publié le par Abbé C. Laffargue

Bulletin dominical du 13 décembre 2015

3ème dimanche de l'Avent (Gaudete) Année C

Année jubilaire de la Miséricorde

LES TEXTES DE LA MESSE

Gaudete... Soyez dans la joie du Seigneur…

(Philippiens 4, 4 – Introït)

…soyez toujours dans la joie dans le Seigneur, je le répète: réjouissez-vous (2ème lecture). Saint Paul appelle ses lecteurs à la bienveillance (1) afin qu'elle soit connue – et communiquée – de tous les hommes. Car le Seigneur est proche (v. 5) et à n'être inquiets de rien. Mais en toute circonstance, recourez à l'oraison et à la prière, dans l'action de grâces (2) (v. 6). Avec cette belle formule (restituée): Alors, la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus (v. 7).

Quelle profession d'Espérance !

Vers 630 avant le Christ, Sophonie exhorte la fille de Sion à pousser des cris de joie, à tressaillir d'allégresse car le roi d'Israël est au milieu de toi, tu n'auras plus à craindre le malheur (3, 14-15 – Ière lecture). Il te renouvellera par son amour; il exultera pour toi et se réjouira (v. 17).

Ton peuple, Seigneur, se prépare à célébrer la naissance de ton Fils; dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau (Collecte).

Voici le Dieu qui me sauve: j'ai confiance, je n'ai plus de crainte. Ma force et mon chant, c'est le Seigneur; il est pour moi le salut. Vous puiserez les eaux avec joie aux sources du salut dit le Cantique des survivants (Isaïe 12, 2-3). (3).

Cette espérance, cette joie, cette dilatation du cœur, doivent se traduire par la charité. C'est ce que précise Saint Luc en rapportant les paroles de Jean Baptiste aux foules qui l'interrogeaient: que devons-nous faire ? (Lc 3, 10 – Evangile). Auparavant, il avait traité les juifs qui avaient détourné la Loi de son objet, et qui voulaient être baptisés, de race de vipères qui voulaient fuir la colère prochaine de Dieu (v. 7). Termes repris en Saint Matthieu (12, 34 et 23, 33 aux scribes et aux pharisiens: Serpents, engeance de vipères, comment pourriez-vous vous soustraire au châtiment de l'enfer ?).

Charité donc, partage, don, justice: Celui qui a deux vêtements, qu'il partage avec celui qui n'en a pas; que celui qui a de quoi manger, qu'il fasse de même ! (Luc, 3, 11). Aux publicains, les collecteurs d'impôts: N'exigez rien au-delà de ce qui vous a été fixé (v. 13). Aux soldats: Abstenez-vous de toute violence et de fausse accusation, contentez-vous de votre solde (v. 14).

En annonçant que si lui, Jean le Baptiste, baptisait avec de l'eau, Celui qui allait venir, baptiserait dans l'Esprit Saint et le feu (le feu purificateur de l'Amour de Dieu), qu'Il battrait le blé, amasserait le blé dans son grenier et brûlerait la paille dans un feu qui ne s'éteint pas (l'enfer éternel) (vv. 16-17).

Dites aux esprits abattus: courage, ne craignez pas, voici votre Dieu qui vient, c'est Lui qui vient vous sauver !

(Isaïe 35, 4 – Antienne de communion)

Abbé Christian LAFFARGUE.

(1) La nouvelle traduction liturgique est revenue à l'ancienne traduction et a abandonné le nom à la mode : sérénité.

(2) Grâces. Nous maintenons toujours, comme la Bible de Jérusalem, le pluriel pour distinguer la grâce sanctifiante ou état de grâce (cf "Je vous salue Marie, pleine de grâce") des grâces actuelles: rendre grâces à Dieu.

(3) Haurietis aquas in gaudio: ce sont les premiers mots de l'Encyclique du Pape Pie XII sur "Le culte et la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus" du 15 mai 1956.

N.B.: Le dimanche Gaudete, 3ème du Temps de l'Avent (comme le dimanche Laetare: 4ème du Temps du Carême) est un "dimanche rose". En effet : "Au milieu du Temps de l'Avent (le dimanche Gaudete), le célébrant peut déposer les vêtements liturgiques violets pour revêtir le rose" (Présentation Générale du Missel Romain, 2000, n°346, f).

Publié dans Bulletin dominical

Commenter cet article