P. Louis Bouyer, de l'Oratoire (Mémoires)

Publié le par Abbé C. Laffargue

Livre recommandé (mais qui n'est pas accessible à tous):

"Louis Bouyer, Mémoires" (1914-2004) (éd. du Cerf, Paris, 2014).

Pasteur protestant, il se convertit au catholicisme en 1939. Prêtre de l'Oratoire, bénédictin de cœur, participant à la préparation du Concile Vatican II, membre du Centre National de la Pastorale Liturgique (C.N.P.L.) dont il claqua la porte, enseignant dans les plus prestigieuses universités françaises et anglo-saxonnes, grand admirateur du Cardinal Newman, le Pape Paul VI songea à le créer cardinal...

Une langue française riche et mordante, une érudition inouïe, des jugements à l'emporte-pièce, c'est toute une époque de l'histoire de l'Eglise contemporaine qu'il parcourt... Yves Chiron, dans L'Homme nouveau du 5 juillet (p. 21) modère ses critiques souvent acerbes (mais passionnantes). 228 pages de Mémoires, 106 pages de notes de son exécuteur littéraire, Jean Duchesne, qu'il ne faut pas manquer !

On peut lire aussi: "Louis Bouyer, le métier de théologien" (entretiens avec Georges Daix, préface de Hans Urs von Balthasar, hommage du Cardinal Lustiger", éd. Ad Solem, Genève, 2005).

Dont: "La réforme liturgique et ses malfaçons" (chap. 4), "L'homme et le sacré" (chap. 5) et, en annexes: "Lettre au Père Duployé sur la liturgie" (p. 273) et "Note sur le sacré" (p. 287). Nous y reviendrons peut-être.

Ab. L.

Publié dans Livres recommandés

Commenter cet article