Epiphanie (fête de l')

Publié le par Abbé Laffargue

Les rois mages

   Ils apparaissent le jour de la fête de l’Epiphanie (manifestation), le 6 janvier. Dieu le Père manifeste, par l’étoile, aux nations païennes représentés par les mages, que l’enfant de la crèche de Bethléem de Judée, est son Fils unique qui offrira le salut à toutes les nations (et non uniquement au « peuple élu », le peuple juif). Cf. la Collecte de la Messe.

Si l’Eglise latine ne retient des « manifestations de Dieu » que « les rois mages » la liturgie, cependant,  rappelle les trois épiphanies, les trois manifestations de Dieu:

   « Aujourd’hui, l’Eglise est unie à son Epoux : le Christ, au Jourdain, la purifie de ses fautes ; les mages apportent leurs présents aux noces royales ; l’eau est changée en vin, pour la joie des convives, alleluia. » (Laudes, antienne du Cantique de Zacharie)

   « Nous célébrons trois mystères en ce jour : aujourd’hui l’étoile a conduit les mages vers la crèche ; aujourd’hui l’eau fut changée en vin aux noces de Cana ; aujourd’hui le Christ a été baptisé par Jean dans le Jourdain pour nous sauver, alleluia. » (IIèmes vêpres, antienne à Magnificat)

   Les mages : Ils formaient en Médie et en Perse une caste sacerdotale très respectée férue de sciences naturelles, de médecine, d’astronomie et d’astrologie. Une tradition populaire, générale au VIème siècle, en font des rois venus d’Arabie (qui produit l’encens et la myrrhe) à partir du psaume 72 (v.10) : Les rois de Tarsis et des îles apporteront des présents (…) Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront. D’où les couronnes des galettes des pâtissiers !

L’Eglise latine en fixe le nombre à trois à partir de St Léon le Grand (+ 461), trois comme les trois présents offerts à l’enfant.

Leurs noms : Melchior, Balthasar et Gaspar se trouvent dans le Livre arménien de l’Enfance au VIème siècle.

   L’étoile : C’est soit un phénomène astronomique, soit un phénomène surnaturel (cf. St Justin, St Jean Chrysostome). Ouverts à la grâce, c’est sans doute par révélation intérieure qu’ils reconnurent en elle le signe qu’ils attendaient (St Augustin). Mais elle ne leur indique pas le lieu précis où était Celui qu’ils cherchaient. Ils vont donc à Jérusalem trouver le roi des Juifs : Hérode qui interroge ses exégètes. Ils répondent aussitôt : à Bethléem, en Judée, citant le prophète Michée (5,1). Village d’où était issu le roi David (cf Jn 7, 42), vers lequel étaient partis Joseph et Marie enceinte pour se faire recenser.

Arrivés à la maison où se trouvait la Sainte Famille (car ils avaient quitté la grotte) ils se prosternèrent et lui offrirent leurs présents : l’or, l’encens et la myrrhe (Mt 2, 11). Les Pères de l’Eglise (Saints Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Jérôme et Augustin) ont commenté ainsi : « l’or est pour le roi, la myrrhe pour l’homme qui va s’offrir en sacrifice, l’encens pour le dieu ». 

 Abbé L.

Cf aussi Dom MARMION, « Le Christ en ses mystères », chap.8, Epiphanie

                                               

"Quand les mages annoncent la naissance du Roi, Hérode est pris d'inquiétude. Pour ne pas perdre son trône, il veut le tuer, alors que, s'il avait cru en lui, il aurait été ici-bas en sécurité, et, dans la vraie vie, il aurait régné sans fin. Pourquoi as-tu peur, Hérode, en apprenant la naissance du Roi ? Il ne vient pas pour te détrôner, mais pour triompher du diable (…). Tu ne recules ni devant l'amour des mères éplorées, ni devant le deuil des pères pleurant leurs fils, ni devant les hurlements et les gémissements des tout-petits. Tu assassines ces faibles corps parce que la peur assassine ton cœur. Et tu t'imagines, si tu réalises tes désirs, que tu pourras vivre longtemps, alors que c'est la Vie elle-même que tu cherches à détruire…"

Homélie de S. Quodvultdeus aux catéchumènes. Bréviaire, au 28 décembre (fête des saints Innocents dans l'octave de Noël)

En ce Temps de la naissance et de la vie, nous pensons aux 220.000 enfants qui sont tués, chaque année en France, par avortement…

 

Publié dans Foi

Commenter cet article