les doutes sur la foi

Publié le par Abbé Laffargue

“Que faut-il faire quand on a des doutes sur la Foi ?”
Réponse :
Il faut d’abord en chercher les causes. Est-on responsible ou non de ces doutes ? A-t-on négligé dernièrement la prière, la fréquentation des sacrements, de la confession en particulier ; a-t-on mis en danger sa foi par de mauvaises lectures, de mauvaises émissions de télévision, etc… ? Est-on fidèle aux commandements de Dieu, à la Messe dominicale ? A-t-on négligé d’entretenir cette Foi reçue au baptême, développée par le catéchisme et l’éducation chrétienne, par de bonnes lectures, de bonnes revues, par l’entretien avec un prêtre ?
Si, à toutes ces questions on répond par la négative, s’il n’y a apparemment pas de responsabilité de notre part, il peut s’agir d’une épreuve, permise par Dieu pour éprouver notre Foi et… la fortifier. Car l’épreuve constituée par ces doutes nous permettra de réagir, de montrer à Dieu que, quoiqu’il arrive, nous serons fidèles à son enseignement et à l’Eglise, notre mère, qui nous conduit sûrement sur les chemins de la Vérité. En “ne discutant pas avec le démon”, en restant sourd à ses insinuations, en répondant clairement et fermement : Credo, Je crois, nous réaffirmons notre fidélité.
Même si nous ne comprenons pas, sur le moment, tel article de foi, telle épreuve, telle situation.
Le Christ, Lui-même, a voulu connaître la nuit, la souffrance d’un abandon apparent du Père (Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Mt 27, 46) pour que nous ne soyons jamais désespérés, pour que nous nous sachions toujours aimés et soutenus par notre Père du Ciel, même si nous ne le sentons pas.
abbé Laffargue.

Publié dans Réponse aux questions

Commenter cet article