Article publié depuis Overblog

Publié le par Abbé C. Laffargue

Bulletin dominical du 20 octobre 2019 - 15èmeannée                                           Mois du Rosaire

29èmedimanche du Temps de l'Année liturgique (C)

 

LES TEXTES DE LA MESSE

 

            Il faut toujours prier sans se décourager.

            (Cf Luc 18, 1 - Evangile)

 

            A l'appui de son affirmation, Jésus donne la parabole d'une veuve qui demande justice à un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes (v. 2)Longtemps il s'y refusa (v. 4). Mais cette veuve l'importuna si bien qu'il s'y résolut pour être tranquille et qu'elle ne vienne plus sans cesse l'assommer (v. 5). On pense à une autre parabole: celle de l'ami importun (Cf Lc 11, 5-8). Avec la leçon: Dieu ne ferait-il pas justice à ses élus qui crient vers lui jour et nuit ? Bien vite, il leur fera justice (Vv. 7-8). Il ne faut donc pas hésiter à "crier vers Dieu jour et nuit sans jamais se lasser".

C'est souvent la Foi qui nous manque. Foi en l'amour de Dieu qui se préoccupe, plus que nous ne le pensons, de notre bien spirituel mais aussi temporel, bien qu'Il éprouve notre Foi pour la purifier. Saint Luc "lâche" soudain cette parole terrible du Seigneur: Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? (v. 8). Avant de mourir, Jésus annonce les persécutions des chrétiens, ce sera pour beaucoup une occasion de chute. (...) A cause de l'ampleur de l'iniquité, la charité de la plupart des hommes se refroidira. Mais celui qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé. 

(Mt 24; 10, 12-13)

            Saint Paul recommande à Timothée de demeurer ferme dans ce qu'il a appris et dont ila acquis la certitude (2 Tm 3, 14 - IIème lecture)Depuis son plus jeune âge, il connaît les saintes Ecritures qui communiquent la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons dans le Christ Jésus (v. 15)Ecriture inspirée par Dieu, utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice (v. 16). Et l'apôtre insiste: Proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage, toujours avec patience et le souci d'instruire (4, 2). On est loin des sermons lénifiants ou nul n'est interpelé, secoué, ébranlé par la vérité, poussé à la conversion !

Si on lit les versets suivants, on est frappé de leur actualité: Un temps viendra où les gens ne supporteront plus l'enseignement de la saine doctrine; mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d'entendre du nouveau. Ils refuseront d'entendre la vérité pour se tourner vers des récits mythologiques. Mais toi (...)fais ton travail d'évangélisateur, accomplis jusqu'au bout ton ministère (Vv. 3-5)

            Comme Moïse tenant la main levée vers le Ciel pour soutenir le peuple d'Israël dans sa lutte contre ses ennemis, toute la journée jusqu'au coucher du soleil, en faiblissant de temps à autre, tendons les nôtres vers Dieu, Le suppliant de nous aider à triompher de nos ennemis, et d'abord celui de nos âmes: l'ennemi de l'intérieur (Cf Ex 17, 8-13 - Ière lecture).

 

            Je lève les yeux vers les montagnes: d'où le secours me viendra-t-il ?

            Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

            Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie.

            (Psaume 120; 1-2, 7)

 

            Je t'appelle, mon Dieu, car tu peux me répondre. Ecoute-moi ! Entends ce que je dis. 

            Garde-moi comme la prunelle de l'œil; sois mon abri, protège-moi.

            (Ps 16; 6, 8 - Introït)

                                                                                          Abbé Christian LAFFARGUE.

Publié dans Bulletin dominical

Commenter cet article